comparateur mutuelle

Tarif de la complémentaire santé

Tarif mutuelle de responsabilite : tarif mutuelle sur la base duquel intervient le remboursement de la mutuelle sur

Tarif mutuelle de convention : tarif mutuelle de la sécurité sociale applique par la mutuelleen accord avec les medecins

Tarif mutuelle d'autorite : tarif mutuelle fixe par arrete ministeriel s'appliquant aux medecins non conventionne et servant de base aux remboursements de la caisse et de la mutuelle

Chaque formule de chaque catégorie génère un certain tarif mutuelle. Si l'on prend un exemple sur comparateur mutuelle, chaque formule a son propre tarif mutuelle. La formule de base sera plus accessible et les autres formules plus complètes en remboursements occasionnent un tarif mutuelle plus élevée, d'où un risque de tarif mutuelle démesuré.

  • Le profil et le statut de l'adhérent. En effet, le tarif mutuelle varie aussi selon ces critères. A savoir que le tarif mutuelle qu'un jeune étudiant versera ne sera pas la même que celle d'un salarié d'une entreprise. Ou encore, le tarif mutuelle d'un célibataire ne sera également pas le même que celle d'une famille, et ainsi de suite.
  • En effet, il y a des mutuelles santé qui n'appliquent pas le même tarif mutuelle pour chaque département.

Après la définition de tous ces critères qui fixent le tarif mutuelle, l'adhérent choisit les garanties qui convient à ses besoins et à son tarif mutuelle. Le montant du tarif mutuelle finale qui se dégage de ces calculs constituera son tarif mutuelle de cotisation.

Comment est calculé le tarif d’une mutuelle ?

Une cotisation mutuelle est fixée selon plusieurs critères :
  • Le département de résidence
  • L’âge du souscripteur et des autres assurés.
  • Le régime social du souscripteur et des assurés.
  • La composition familiale
  • Le niveau des garanties
  • Les volets médicaux qui composent la garantie
  • Les délais de carence
  • Le niveau des plafonds

Son calcul est par ailleurs proportionnel à plusieurs facteurs décisifs : ressentiment au risque, l'âge et la revenu de la personne à assurer. En outre, le tarif d'une mutuelle évolue selon les dépassements d'honoraires, la fiscalité sur les contrats des complémentaires santés puisque les taxes étant reproduites sur les consommateurs incluant la taxe spéciale sur les conventions d'assurance (TSCA) et la taxe de la CMU, l’évolution des dépenses de santé prévues sur la base des informations transmises par les Caisses d'Assurance Maladie pour l'exercice en cours, le ratio d’équilibre général de chaque type de garantie, le ratio global du portefeuille assureur, une évaluation tarifaire ne dépendant plus uniquement de la probabilité du risque, mais aussi de l’offre et de la demande en raison de l’extension de la garantie vers la fourniture des prestations et services santé supplémentaires au delà du risque de financement de soins et biens médicaux par l’assureur.

Des tarifs de mutuelle discriminatoires par département ?

Cette différenciation de tarif se retrouve à l’origine dans l’écart de consommation médicale entre une région et une autre en raison de facteurs sociologiques et historiques : densité de la population, revenus des ménages, variation de la fréquence et du degré des dépassements d’honoraires, surconsommation des garanties renforcées.

Ci-après une segmentation du tarif mutuelle par département avec l’écart par rapport à la moyenne

TVA et Assurance : L’inadéquation établit

L’assurance se base sur un fondement compensatoire, à savoir que les prestations octroyées par une assurance santé à l’assuré ne dépassent jamais les frais réels entrepris par ce dernier. De ce fait, on ne peut pas parler de création de richesse ni de valeur ajoutée et en conséquent pas d’exonération de Tva.

Périodicité du tarif mutuelle

Un tarif mutuelle est applicable pendant une période donnée, cependant, il est susceptible d’être révisée chaque année au 1er janvier et au 1er juillet en fonction de l'évolution des dépenses de santé prévues reportées par les Caisses d'Assurance Maladie pour l'exercice courant, le ratio d’équilibre général de chaque type de garantie, le ratio global du portefeuille assureur, l’évolution vers une tranche d’âge lorsque le tarif mutuelle a été établie sur ces critères, le passage de l’assurance maladie obligatoire vers l’assurance complémentaire.

Un tarif mutuelle santé en forte progression

Le tarif moyen était de 38 euros par mois en 2006, soit 456 euros par an pour une personne seule et 912 euros pour un couple sans enfant. Avec les désengagements de l’Assurance Maladie et la répercussion des nouvelles taxes sur Les complémentaires santé, celles-ci auront augmenté de 27,5% en moyenne depuis janvier 2004, avec cette cadence, d’ici cinq ans, le budget assurance santé des ménages français sera supérieur à celui de leur automobile.

Eléments entrainants l’augmentation du tarif mutuelle ?

En raison des dépenses de santé qui évoluent chaque année de 2 à 3%. Les mutuelles se voient contraint d’augmenter leurs tarifs, d’autant plus qu’avec le vieillissement de la population, les budgets de soin ont effectivement tendance à progresser.
Autres raisons et pas des moindres :
  • La part considérable des frais de gestion du contrat qui composent jusqu’à 20% du tarif mutuelle.
  • Des politiques résignés à transférer de plus en plus les charges de l’assurance maladie vers les mutuelles, quand on sait que Les coûts de gestion de l’Assurance-maladie obligatoire baissent d’une année à l’autre, mais se maintiennent pour les Assurances maladie complémentaires et les mutuelles tirant ainsi leurs épingles du jeu, alors quand bien même, leurs coûts de gestion administratifs diminuent.
  • Une conception de l’offre mutuelle, de moins en moins calquées sur les nomenclatures de la sécurité sociale, imposant une gestion des prestations et remboursements en dehors du circuit informatisé et automatisé.
  • Le progrès médical et l’apparition de nouveaux traitements et soins
  • Une durée de détention des assurés de plus en plus faible.
  • Des coûts d'acquisition du contrat de plus en plus élevés.
  • L’avènement de nouvelles réformes comme la directive-cadre Solvabilité 2 prévue en 2012 avec des mesures d’application qui risqueraient de réduire la concurrence sur le marché de l’assurance, mais aussi de surenchérir les tarifs de l’assurance, aux dépens des assurés.

Les effets des augmentations du tarif mutuelle

Le risque est d’assister à une renonciation sur des postes médicaux pour pouvoir conserver un niveau identique du tarif mutuelle. Mais aussi, un changement de comportement des français de plus en plus expectatif vis-à-vis des petites pathologies, se faisant soigner en dernier moment, après des jours de maladies. Une consommation maximale des forfaits pour ceux qui en veulent pour leur argent.

Tarif de mutuelle et tarif de santé : Eviter la confusion

Le tarif de santé est un tarif appliqué par un professionnel de santé : médecin, chirurgien, etc.…, que le patient doit acquitter à son praticien et qu’il ne faudra pas confondre avec le tarif mutuelle qui s’applique au souscripteur d’un contrat de mutuelle ou d’assurance santé.

Notion de frais de fractionnement majorés au tarif mutuelle

Frais majorés au tarif appliqué par la mutuelle, lorsque l'assuré souhaite un cycle de règlement de sa cotisation autre qu'annuelle. Dans la plupart des cas, le tarif n’intègre pas visiblement les frais de fractionnement.

Comment avoir un tarif mutuelle moins cher ?

Il ne suffit pas d’effectuer un comparatif mutuelle, encore faut-il énumérer vos réels besoins médicaux, plus importants que les prestations additionnelles souvent hors circuit de la Sécurité sociale, superfétatoires et qui ne relèvent pas de l’aléa mais constituent essentiellement un pur financement impactant au passage votre devis mutuelle. Ainsi, en priorisant vos besoins, votre tarif mutuelle moins cher , et il est utile de vous attarder sur les options et bonus s’ils offrent des avantages, comme par exemple, l’utilisation du réseau des professionnels de santé « agréés » par la mutuelle.

Un tarif mutuelle en fonction de la consommation : la franchise cautionnée

Il s’agit des garanties classiques, assorties d’une franchise en euros à la charge de l’assuré égale au montant du tarif. Cette franchise est prépayée par l’assuré à l’assureur, qui la gère et en restitue le solde à l’assuré, si sa consommation annuelle lui serait inférieure. Un assuré qui ne consomme rien se voit diminuer son tarif mutuelle de plus de 40%. Les franchises cautionnées valent souvent mieux que des tarifs low-cost à 15 € par mois dans lesquels les prestations sont symboliques et les services inexistants (absence de tiers payant, etc.…).